Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Sondage : La santé, sécurité et QVT au sein des politiques RSE

Capture usineIndéniablement liées, les thématiques de la santé-QVT et les politiques RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise) favorisent le dialogue social et les performances, même si l’on observe le manque d’indicateurs de suivi et de recherche de corrélation statistique.

Les résultats tirés d’un sondage* annuel mené pour l’Observatoire Responsabilité Sociale d’Entreprise (ORSE) et Malakoff Médéric ont été publiés lors du salon Produrable. Pour la quatrième édition de ce baromètre, le thème étudiait « la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail (QVT) ». Voici les enseignements de ce sondage.

Le positionnement de la RSE

  • La fonction qui prend en compte la RSE en entreprise reste rattachée majoritairement à la Direction Générale ou la Présidence mais moins souvent que lors des précédentes années : dans 38 % des cas (contre 41 % en 2015 et 50 % en 2014).

Dans les autres cas, la fonction RSE/développement durable (DD) peut dépendre de la DRH (18 %), d’une direction opérationnelle (8 %), de la communication (7 %), voire même du marketing (3 %), des achats (3 %), des finances (2 %).

  • Quels sont les acteurs clefs de la santé, sécurité, qualité de vie au travail ? les Ressources Humaines en 1er (68%) devant les organes de direction (48%) ou les représentants du personnel (50%).
  • Le rôle des référents RSE semble davantage centré sur l’assistance que sur l’arbitrage des décisions santé sécurité et QVT (45%) et dans seulement 14% des entreprises ; le référent participe directement aux décisions portant sur la santé, sécurité et QVT.

La présence indiscutée de la santé sécurité et QVT au sein de la RSE

  • 69% des entreprises interrogées ont intégrées l’enjeu de la santé, sécurité et QVT dans leur politique RSE. (41 % directement, 28% indirectement). Quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise.
  • L’amélioration de la QVT vient en 4e position des objectifs prioritaires de la RSE  après l’image de l’entreprise et devant les préoccupations environnementales.
  • Les objectifs visés par les entreprises sont le bien-être au travail (64%), la sécurité au travail (52%), la prévention de la santé (49%), la qualité de l’environnement de travail (41%) et la réduction des risques sociaux (35%).
  • Les priorités de l’année en matière de santé, sécurité et QVT sont la prévention des Risques Psycho-sociaux (53%), des risques physiques (48%) et le renforcement de la sécurité sur les lieux de travail (48%) ; viennent ensuite l’équilibre vie privée, vie professionnelle, l’égalité professionnelle, l’amélioration de la vie au travail, des comportements d’hygiène de vie, la pénibilité au travail.

 

Un élément favorisant le dialogue social et les performances

Le dialogue social vient en tête des solutions de prévention efficace, citée par 43 % des responsables RSE interrogés.

L’un des objectifs des stratégies RSE est de se différencier sur le marché quelle que soit la taille des entreprises (46 % des PME, comme pour 46 % des entreprises affichant un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros).

« Ce qui est commun aux entreprises de toute taille et de tout secteur, c’est la nécessité de communiquer et d’expliquer davantage le pourquoi et le comment des actions et des démarches RSE globales, explique Anne-Sophie Godon, directrice innovation, veille, et études de Malakoff Médéric en interview aux Echos. En interne, comme à l’extérieur, l’entreprise doit faire de la RSE un sujet d’échanges et de partage réguliers. Tout en expliquant clairement les bénéfices pour chacun. »

Lier RSE et santé, sécurité et QVT a des « effets d’amélioration sociale et/ou financière »  de l’entreprise pour 43% des référents RSE de ce sondage, même si seulement 11% pensent que ces améliorations sont effectivement visibles et  quantifiées. (ce lien est plus évident au sein des entreprises dont le CA est supérieur à 1 milliard d’euros)

66% des référents RSE sont d’accord pour dire « vos dirigeants estiment que les actions en faveur de la santé et sécurité au travail améliorent les performances économiques de l’entreprise ».

De même, 3 /4 des référents sont d’accord avec « la RSE contribue à la santé et sécurité au travail des salariés. »

 

Le besoin de quantifier les progrès et les effets

  • 49 % des référents RSE déclarent disposer d’outils pour mesurer tout ou partie l’efficacité des dispositifs en faveur de la santé, sécurité et QVT au sein de leur organisation. On peut s’étonner d’une proportion si faible.
  • Ainsi, les outils de diagnostic santé, sécurité, QVT les plus utilisés sont les indicateurs sur les accidents du travail (53%), le baromètre social (49%) et les indicateurs sur l’absentéisme (48%). Viennent ensuite le bilan social (46%) et le document unique (44%).

Ce qui montre un réel besoin d’outils de mesure adaptés et généralisables servant d’indicateurs sur la santé, sécurité et QVT. Les données existent au sein des organisations mais le choix des critères et la tenue d’un tableau de bord demandent un engagement et un intérêt que toutes n’ont pas pris en compte.

Certains commentateurs de ces chiffres y voient un lien entre QVT, performance et santé des salariés. Ce lien est évident dans la pratique mais nécessiterait une démonstration chiffrée, une analyse poussée, statistique et rigoureuse des données de l’entreprise, ce qui n’est pas possible avec ce sondage.

Les équipes de JLO CONSEIL développent depuis 10 ans les thématiques de la santé, sécurité au travail, en lien avec la qualité de vie (QVT). Le Groupe JLO a crée une offre spécialement dédiée à la QVT grâce à son expérience et à la richesse de ses équipes pluridisciplinaires. L’ergonomie éclairant la prévention des risques physiques, la psychologie du travail soutenant l’accompagnement des managers et des collaborateurs et la prévention des RPS, la gestion des Ressources Humaines responsables chapeautant la recherche de la performance. Découvrez la QVT by JLO !

 

*Les résultats publiés par l’ORSE et Malakoff Mederic sont une synthèse d’enquête auto-administrée menée auprès de milliers d’entreprises et d’organisations en France, et l’analyse de 209 réponses qualifiées de professionnels de la RSE.

 

Publié le 14 avril 2016 - Qualité de vie au travail