Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Maladies pro : 87% des cas relèvent des TMS

Sur les 56 000 maladies professionnelles reconnues en 2012, 4 sur 5 sont des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). La DARES a livré fin décembre ses statistiques, qui sont consolidées pour la première fois à partir du régime général et du régime agricole  de la sécurité sociale.

capture-canal-carpien

Les pathologies liées au canal carpien représentent à elles seules 34% des TMS.

Une cartographie des maladies professionnelles

Cette analyse détaillée des maladies professionnelles rappelle que les TMS en représentent la majorité (87%). Ils se retrouvent plus fréquemment dans les activités de l’industrie de la viande, l’habillement, les équipements du foyer et la blanchisserie ; touchant plus particulièrement les ouvriers et les femmes (55% des victimes de maladies professionnelles).

En 2012, les maladies provoquées par l’amiante sont, après les TMS, les atteintes les plus fréquentes (8%) et constituent la cause de la grande majorité des cancers reconnus maladie professionnelle.

Le taux de maladie professionnelle augmente avec l’âge, du fait de l’usure progressive du corps et du temps d’exposition plus long à la cause. C’est particulièrement le cas pour les affections liées à l’amiante (77% reconnues après 60 ans) et les surdités (92% après 50 ans).

Les TMS augmentent et touchent différemment les hommes et les femmes

Les TMS ont augmenté de 7% en un an, en raison, selon la DARES, de l’évolution des critères de reconnaissance des TMS dans les tableaux de maladies professionnelles ainsi qu’à la meilleure sensibilisation des médecins du travail et salariés eux-mêmes à ces pathologies, mais aussi à l’intensification du travail.

Parmi les TMS, 34% sont des pathologies liées au syndrome du canal carpien, 29% de l’épaule et 20% du coude. Ces affections des membres supérieurs touchent plus majoritairement les femmes (2/3 des cas) alors que celles des membres inférieurs concernent dans leur presque totalité (93%) des hommes, travaillant plutôt dans le domaine de la construction (55%).

Des statistiques en deçà de la réalité, des moyens d’action à saisir

Bruno Garoche de la DARES signale : « une partie des maladies liées au travail échappe au système de reconnaissance des maladies professionnelles. Ainsi, le programme de suivi des maladies à caractère professionnel mené par Santé Publique France montre (…) que les médecins du travail constatent la présence d’une maladie liée au travail et non reconnue comme professionnelle pour 5,4% des salariés reçus ».

JLO Conseil accompagne les entreprises et leurs salariés dans la prévention et la gestion des risques physiques et en particulier des TMS. Sa vocation à développer la Qualité de Vie au Travail est présente à chacun des stades des démarches de : prévention des TMS, pénibilité et amélioration des conditions de travail.

Ses équipes de consultants ergonomes répartis sur le territoire national peuvent intervenir aussi bien dans la réalisation du diagnostic de risques professionnels  (dont les TMS) que dans la recherche de solutions d’amélioration des conditions de travail et mise en œuvre de plans d’actions préventives ou correctives : aménagement ergonomique de postes de travail, conception ergonomique des bâtiments, accompagnement de la prévention de la pénibilité, …

Enfin, JLO Conseil participe au dispositif TMS Pros mis en place par l’Assurance Maladie: il s’agit de l’accompagnement personnalisé des entreprises souhaitant s’engager dans la prévention des TMS. Renseignements sur https://tmspros.fr/TMSPROS/

Contacter JLO Conseil pour bénéficier de son expertise de prévention des TMS.

Télécharger la publication de la DARES.

 

Publié le 12 janvier 2017 - Ergonomie,Etudes,Prévention des risques