Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Les lombalgies liées au travail : une sinistralité en hausse

Depuis 10 ans le nombre d’accidents du travail diminue en France, mais la proportion de lombalgies parmi ceux-ci ne cessent d’augmenter. Selon le rapport de l’Assurance Maladie paru début 2017, les lombalgies en lien avec le travail représente un coût de plus d’un milliard d’euros par an. Au-delà de la prise en charge de cette pathologie, JLO Conseil encourage les entreprises à initier ou développer une démarche Santé au Travail.

En 2015, les lombalgies représentaient 20% des accidents du travail.

Lombalgies liées au travail : une sinistralité en hausse

Entre 2005 et 2015, la part des lombalgies dans les accidents du travail est passée de 13% à 19%. Une hausse qui s’inscrit dans une baisse globale du nombre d’accidents du travail sur cette même période.
Cette pathologie constitue près de 15% des accidents de trajet et 7% de l’ensemble des maladies professionnelles reconnues (en 2015). Les lombalgies reconnues comme maladie professionnelle s’inscrivent dans la durée et ont des séquelles plus sévères, par rapport aux lombalgies survenues lors d’un accident de travail ou de trajet.
D’une manière générale, ce sont les lombalgies liées au travail qui ont le plus d’impact sur la santé de l’individus.

La lombalgie liée au travail concerne davantage les hommes avant l’âge de 40 ans, tandis que les femmes sont plus touchées après 40 ans.

Corrélation entre le risque de lombalgie et la sinistralité des secteurs d’activité

L’Assurance Maladie met en avant les deux principales causes des lombalgies prises en charge comme accident du travail : la manutention manuelle (au moins 50% des cas) et les chutes de hauteur et de plain-pied (10% des cas). Néanmoins, un quart de ces pathologies s’inscrivent dans un contexte multi-lésionnel.

De plus, les secteurs d’activité peuvent être classés selon le risque de survenue d’une lombalgie :

  • Risque faible : services
  • Risque modéré : métallurgie, chimie et commerce non alimentaire
  • Risque important : agroalimentaire, transports, industries de l’énergie
  • Risque élevé : BTP

Les conditions de travail sont également fortement liées au développement de lombalgies : le nombre de ces pathologies augmente avec la taille de l’entreprise, selon le rapport de l’Assurance Maladie.

Inscrire la prévention des lombalgies dans une démarche globale de Santé au Travail

Composante majeure de la Qualité de Vie au Travail (QVT), la Santé au Travail doit s’appréhender de manière globale. Ainsi, JLO Conseil accompagne ses clients dans l’identification des facteurs de risques ainsi que dans la mise en place d’une prévention primaire.

JLO Conseil est également porteur du Programme TMS Pro mis en place par l’Assurance Maladie et les différentes CARSAT. Ce programme vise à former une personne ressource du programme au sein de votre entreprise, ou de vous accompagner dans la réalisation du diagnostic.

L’objectif pour JLO Conseil : réduire la sinistralité des TMS et rendre ses clients autonomes dans la prévention de celles-ci.

Découvrez l’ensemble de l’offre Santé au Travail de JLO Conseil