Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Légère dégradation de la QVT dans l’Economie Sociale et Solidaire

Le 2ème Baromètre national de la Qualité de Vie au Travail (QVT) dans l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) fait ressortir une légère dégradation de la QVT. Retour sur les résultats de cette enquête publiée en mars 2017 et menée par la mutuelle Chorum, avec le soutien de l’Anact.

L’ESS représente près de 10% du PIB et 12.7% des emplois privés en France (Source : Gouvernement, 2015)

L’Economie Sociale et Solidaire désigne : « un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale. » Source  

Salariés et dirigeants : des raisons différentes liées à la dégradation de la QVT

Par rapport à la 1ère édition du Baromètre parue en 2013, les professionnels du secteur sont plus nombreux à ressentir une dégradation de leur Qualité de Vie au Travail.
Selon la majorité des salariés, les changements d’organisation (réorganisation d’un service, nouvelle procédure etc) sont à l’origine de cette dégradation. Alors que les dirigeants pointent du doigt les relations avec les pouvoirs publics et financeurs comme cause (à 48%).

Malgré ce ressenti, près de 8 salariés sur 10 et près de 9 dirigeants sur 10 sont satisfaits de leurs conditions de travail.

Des professionnels sur-sollicités mais peu concernés par les discriminations

Les résultats du Baromètre révèlent qu’1 professionnel sur 2 estime avoir une charge de travail excessive. Une situation qui s’accompagne d’une pression quotidienne sur le travail.
Salariés et dirigeants ne sont pas égaux en ce qui concernent l’utilisation des outils numériques. En effet : 77% des dirigeants se connectent souvent en dehors de leur temps de travail sur leur smartphones, tablettes ou ordinateur ; contre 39% pour les salariés.

En revanche, dirigeants et salariés sont majoritairement d’accord sur le fait qu’ils trouvent un équilibre satisfaisant entre vie professionnelle / vie personnelle.
Autre point positif : les professionnels de l’ESS perçoivent très peu de discrimination : la très grande majorité estime que tous les salariés peuvent exercer leur travail et évoluer sans se sentir discriminé.

Des attentes différentes pour améliorer la QVT

Pour les salariés de l’Economie Sociale et Solidaire, des échanges sur le travail et un soutien des managers sont les actions prioritaires à mener en faveur de la QVT. Quant aux dirigeants, ce sont les moyens matériels et la régulation de la pression qui sont au cœur de l’amélioration de la QVT.

JLO Conseil : une offre globale en faveur de la Qualité de Vie au Travail

Spécialisé depuis plus de 10 ans dans le développement de la Qualité de Vie au Travail, JLO Conseil accompagne ses clients à chaque étape de leur projet :

Contacter un expert de JLO Conseil

Publié le 13 avril 2017 - Actualités,Qualité de vie au travail