Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Europe : les hommes et les femmes inégaux dans leur rapport au travail

Face à un marché du travail en pleine mutation et à des évolutions technologiques lancées à grande vitesse, un facteur reste constant : le capital humain.  Publiée début 2017, l’étude The Workforce View in Europe 2017* d’ADP s’intéresse à la satisfaction des salariés européens concernant leur travail et aux origines de celle-ci.

« La soif de développement professionnel et de possibilités de formation (..) sont d’une importance cruciale pour l’engagement des collaborateurs, leur rétention et la préparation des effectifs pour l’avenir », souligne l’étude d’ADP.

Des collaborateurs satisfaits mais avec des nuances selon le genre et l’âge

 70% de salarié(e)s européens se déclarent satisfaits de leur rôle au sein de leur entreprise (68% en France)

Un chiffre plutôt positif pour les employeurs, mais qui révèle une certaine nuance : les hommes sont davantage satisfaits que les femmes (73% vs 67%). L’étude montre que les collaboratrices sont moins optimistes et se sentent moins soutenues dans leur développement professionnel que leurs homologues masculins.
En plus du genre, l’âge est un frein à la progression professionnelle pour 19% des sondés.
D’une manière générale, un tiers des salariés européens estime que leur employeur ne contribue pas à leur développement professionnel. En tête ? La France, où presque 40% des salariés affirment ne pas se sentir soutenus.
Un constat qui peut être inquiétant lorsqu’on sait que le développement professionnel contribue à l’engagement des collaborateur(rice)s.

Quels sont les principaux facteurs de motivation des salariés européens ?

Top 3 des motivations des collaborateurs :

  • La paie et rémunérations autres (47%)
  • Les relations avec les collègues (30%)
  • L’équilibre vie professionnelle / vie personnelle (28%)

L’étude soulève une nouvelle fois une différence entre les hommes et les femmes : ces dernières sont moins motivées par leur salaire que les hommes (44% contre 49%), et le sont davantage par l’équilibre vie professionnelle / personnelle (31% contre 25%).

Une augmentation du stress mais un équilibre vie pro / perso plus que satisfaisant

Bien que 84% des salariés européens disent avoir trouvé un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle, 17% déclarent ressentir un stress excessif, un chiffre en augmentation par rapport à 2015.
Les femmes se disent davantage être exposées au stress que les hommes (20% vs 15%), tandis que les moins de 55 ans sont peu susceptibles d’y être exposés.

Qu’attendent les collaborateurs vis-à-vis des RH ?

La possibilité de formation (32%), le recrutement de nouveaux talents (25%) et des conseils pour l’évolution professionnelle (23%) sont les principales attentes des salariés concernant les Ressources Humaines. Il apparaît également qu’un(e) salarié(e) sur cinq attend un soutien des RH en termes de « santé et de bien-être au travail ».

Le capital humain comme première richesse de l’entreprise selon JLO Conseil

Depuis 12 ans, les consultants de JLO Conseil accompagnent des entités privées ou publiques sur le développement de la Qualité de Vie au Travail (QVT). L’approche spécifique de JLO Conseil s’organise en 4 axes :

Ainsi, quelle que soit l’état d’avancement de votre projet, JLO Conseil vous propose une offre de services complète autour des expertises suivantes :

Découvrez les 12 implantations de JLO Conseil en France métropolitaine

 

*L’étude a été menée par Opinion Matters pour le compte d’ADP en juillet 2016. 9920 salarié(e)s ont été interrogés au sein de 8 pays d’Europe : la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne, la Suisse et le Royaume-Uni. Découvrir l’étude.

Publié le 23 mai 2017 - Actualités,Etudes,Qualité de vie au travail