Retour en haut
Une offre de formation complète en Ressources Humaines Responsables

Discrimination / séropositifs : le rapport qui dénonce

L’association AIDES a mené l’enquête dans les grandes écoles, les cabinets dentaires, les banques… Et les résultats du rapport  « VIH et hépatites : la face cachée des discriminations » sont implacables : les actes de discrimination sont prouvés, réels et quantifiables.

Des carrières impossibles, des soins refusés

Le rapport pointe les professions et formations « interdites » aux personnes atteintes par le VIH : l’école Nationale de la Magistrature, l’école polytechnique, Saint Cyr, ont des critères de recrutement leur fermant (de manière explicite ou implicite) la porte.

AIDES estime à 500 000 le nombre de postes au sein de la gendarmerie, la police, l’armée, ou les sapeurs-pompiers qui seraient ainsi refusés aux personnes séropositives, en raison de leur état de santé.

Un testing a également été réalisé auprès des cabinets dentaires : un tiers des demandes de soins a été refusé par le dentiste, de manière déguisée (stratégie visant à décourager le patient ou lui appliquer un traitement différentié) ou directe (« les gens comme vous vont plutôt à l’hôpital »).

Des engagements officiels contre ces discriminations

Le défenseur des droits, Jacques TOUBON, a présenté lui-même les résultats de ce rapport au public, avec le soutien également de la Fondation du Barreau de Paris.

Il a déclaré : « Les discriminations à l’égard des personnes vivant avec le VIH sont une réalité qu’il convient de dénoncer et de sanctionner, parce qu’elles entravent l’accès aux droits et renforcent l’exclusion sociale. »

L’association AIDES a confronté tous les responsables des institutions-corps de métiers concernés par ces discriminations à ces résultats pour qu’ils s’expriment et certains ont annoncé revoir leurs textes ou leurs pratiques afin d’améliorer l’accès des personnes séropositives. AIDES s’est engagé à suivre et vérifier ces actions.

 

Télécharger la synthèse du rapport  « VIH et hépatites : la face cachée des discriminations ».

Publié le 11 janvier 2016 - Actualités,Diversité